Liberté pour Salah Hamouri: Réunion publique avec Jean-Claude Lefort vendredi 8 décembre à 20h, maison des syndicats à Brest

En réaction à l’information selon laquelle un tribunal israélien a confirmé la détention administrative pour six mois renouvelables de Salah Hamouri, chercheur de terrain pour l’ONG palestinienne de défense des droits humains Addameer, Amnesty International a communiqué :

« La détention arbitraire de Salah Hamouri représente un nouvel exemple du recours abusif par les autorités israéliennes à la détention administrative, afin de détenir des suspects pour une durée indéterminée sans inculpation ni jugement. Au lieu de l’enfermer sans fournir la moindre preuve à son encontre, les autorités israéliennes doivent l’inculper d’une infraction pénale dûment reconnue ou ordonner sa libération immédiate. »

Partout en France la campagne pour sa libération a été engagée immédiatement après son arrestation par la création d’un Comité national « Liberté pour Salah » dont sa femme, Elsa Lefort, est devenue naturellement la porte-parole.

De partout ont été envoyés des messages au ministre des affaires étrangères, à la présidence de la République, les députés ont été sollicités, des pétitions, des alertes à la presse, des rassemblements ont été organisés.

De nombreuses personnalités et des organisations politiques, syndicales, associatives, telles la LDH, Amnesty International, le Syndicat des Avocats de France, l’Association France Palestine Solidarité, l’ACAT ont exigé sa libération. Dans le Finistère, une lettre ouverte au président Macron pour qu’il intervienne fermement auprès du gouvernement israélien a été signée par 113 élu-es. Des rassemblements ont eu lieu à Brest, Quimper et Morlaix. Des conseils municipaux ou départementaux ont également émis des vœux dans ce sens. C’est le cas localement de Morlaix Communauté, de Plourin, de Guimaëc et de Morlaix.


Pour l’instant, les autorités françaises tout en dénonçant le recours à la détention administrative par Israël qui empêche les défenseurs de Salah Hamouri et le gouvernement français de savoir ce qui lui est reproché, exprime son « espoir » d’une libération prochaine. Sans résultat tangible à ce jour du côté israélien…

Notre mobilisation doit donc continuer et s’amplifier afin d’accroître la pression sur les gouvernements français et israélien. Salah Hamouri doit retrouver la liberté. Il doit pouvoir vivre à Jérusalem-Est avec sa femme et son fils. L’arbitraire et le harcèlement dont ils sont victimes doivent cesser.

Pour mieux comprendre la situation de Salah Hamouri et des quelques 6000 prisonniers

politiques palestiniens, le collectif « Liberté pour Salah » de Brest vous invite à

UNE RÉUNION PUBLIQUE VENDREDI 8 DÉCEMBRE à 20H

Maison du Peuple, 2 place Edouard Mazé – Brest

en compagnie de

JEAN-CLAUDE LEFORT

Représentant du Comité national pour la libération Salah Hamouri

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s